Construction de Renna


Construction de "Renna", un Sitta 6,5

Mise à l'eau le 19 septembre 2022 à St Valery en Caux:
Tout s'est très bien passé.

Pour la vidéo cliquer ICI

Renna sous voiles:

Deux autres 12 m2 de voilure ont rejoint Renna pour l'occasion:
Sterna:

Et Alcedo:

Premier bilan:
Sterna et Renna diffèrent par leurs safrans et son positionnement.
Les deux bateaux diffèrent aussi par leurs gréements.

Les modifications proposées par Yannick David propriétaire de Morgane et essayées par ses soins se sont avérées positives.
En effet Yannick proposait d'agrandir le triangle avant en écartant le point d'amure sur le pont de l'étai d'environ un bon 30 cm et de raccourcir la bôme.
Tous les plans ont été modifiés.
Renna et Alcedo ont profité de ces modifications.

Les premiers bords entre Rena et Sterna ont démontré la supériorité du nouveau gréement.
Ceci malgré que Sterna était favorisé par son Génois, Renna, avec son foc était plus rapide et faisait un meilleur cap.

Il est donc vivement conseillé aux propriétaires de 12 m2 de voilure modernes sur plans B Jeanson de faire la modification du gréement préconisée (Sitta 6,95, Sitta 7,2 et Tadorna).


















Fin prêt pour la mise à l'eau vendredi 16 septembre à St Valery en Caux










Derniers détails :

La têtière:


La ligne de flottaison:


Ce 12 m2 porte un nom:





Renna fini (suite) :

Etienne est un perfectionniste. Non satisfait de la première application au pistolet (peau d'orange), avec les conseils de Gérard Aubert à St Valery en Caux, ponce son premier travail pour ensuite appliquer de nouvelles couches au pistolet.
Un vrai classe J ... à taille humaine !!!





Renna fini :

Magnifique réalisation. Bravo.
Nous attendons Renna mâté et voilé !!!











Peinture :







Bientôt la peinture (suite):







Bientôt la peinture:







Installation de la barre et du safran:






Ça sent la fin:
Renna est prêt à recevoir ses dernières peintures ainsi qu'un jeu de voiles.
On attend impatiemment les photos.








Finition cockpit:









Plancher du cockpit:











Préparation de la barre:










Pont terminé:

Etienne raconte:
"Bon voila. Le pont se termine! Mais il y a encore une multitude de choses a faire... Heureusement que ce n'est pas mon premier bateau, et que je savais a quoi m'attendre...."








Pont vernis et mât (suite):

Etienne raconte:
"J'ai mis deux couches de protection bois antidérapante OWATROL, mais ça ne sèche pas... Déjà 4 jours que je suis au chômage technique..."








Pont vernis et mât:


v






Hiloire et premiers vernis:







Hiloire:








Calfatage lattes de pont, suite et fin:








Calfatage lattes de pont:








Bravo, excellent travail:











Fougère avant et cadène d'étai:








Fougère:


Le bois utilisé est du sapelli.
En ce qui concerne le papier calque, ce sont des feuilles A4 que j'ai scotché par dessous. Le contour est fait avec un marqueur large pour représenter le joint. Sur la photo de coupe, le calque est scotché avec du double face sur la planche, d'où le prolongement du trait pour ne pas se tromper de coté. Une erreur est très vite arrivée...
La découpe transversale est faite en premier a la scie sauteuse avec pare éclats. Du coup, les morceaux partent en allant au ruban.







Fin de la pose des lattes:







Pont latté (suite):









Pont latté et cadènes (suite):










Pont latté et cadènes:


















Installation du ridoir d'étai:






Préparation du pont latté:













Finition du brise lame:





Présentation du brise lame:







Montage du pont en CP:







Joints congés et varangues:





Pose du lest:

Étape par étape:














La stratification intérieure est longue, ça s’effiloche, on en a partout, on n’en voit pas le bout mais ça avance !













Depuis la panne du serveur, Etienne a pris de l'avance.
Safran:

Stratification extérieure:


Retournement de la coque:
Du très beau boulot !!!



Une panne non résolue depuis deux semaines nous a fait changer de serveur.
Depuis, le chantier de Etienne a bien progressé.
Voici en quelques photos l'état des lieux.

Construction de "Renna", un Sitta 6,5

Tout semble se passer merveilleusement:








Ça monte !!! ça monte encore








Ça monte !!!






Sept lattes de posées:
A l'arrière, ça cintre fort, mais ça y va sans casse !



Réalisation du voile de quille:
Le lest est représenté par un gabarit.





Réalisation de la râblure à la défonceuse:

Etienne nous explique:

"Après l'avoir tracé sur le massif et raboté ce dernier à sa forme quasiment définitive, tu poses une baguette de 14mm à coté qui va servir de guide. Comme le travail se fait à main levé, il faut fraiser sur une bonne épaisseur afin que la défonceuse ne tire pas vers l’intérieur."

"Tu retires 1 a 2mm de large à chaque passe, ainsi le travail est précis et facile."






Pose de la voute et de l'étrave:






Le chantier prend forme, les membrures remplacent les gabarits.

Etienne de Nazelle nous communique son choix:

"Après avoir demandé les plans du premier 12 m2 de voilure "Solange" (1927), il m'a été vivement conseillé de revoir ma copie.
En effet, malgré une esthétique yacht classique des premiers dessins de Maurice Bertin, il s'est avéré que Solange, avant de bruler dans un incendie, avait un comportement extrêmement gitard par faible brise. Cela s'explique par un déplacement léger avec un lest en fonte au minimum de la jauge (200 kg).
Fort de cela, j'ai analysé tous les plans disponibles parmi les anciens ainsi que les modernes. Puis j'ai fait un tri dans ceux de moins de 6,5 m qui était mon cahier des charges.
Après de longues heures de réflexion, je me suis arrêté sur le Sitta 6,5 qui pour moi reste le meilleur compromis taille, poids et élégance."

"Sterna" le Sitta 6,5 de la famille Voisin
"Depuis, tout est allé très vite. Les plans ont été mis à ma disposition, avec le nouveau gréement et intégrant le nouveau safran.
Manuel Lavoinne m'a cédé un lest en plomb que Bruno Reuter lui avait préparé ainsi que des gabarits de membrures dont la famille Voisin s'était servi pour la construction de Sterna.
Également Manuel m'a fait cadeau de quelques lattes en Red Cedar qui me permettront de monter les premiers bordés.
Enfin, Bruno Jeanson me cédera un stock de Red Cedar complémentaire pour les bordés suivants.
Mon bateau s'appellera "Renna" (c'est le nom de ma jument qui est un peu fougueuse).
Le chantier a débuté avec la préparation du marbre et la pose des gabarits de membrures."

"Enfin, je remercie toute l'équipe pour les conseils, la réactivité et la disponibilité et je suis très heureux de rentrer dans la famille des amoureux des jolis quillars"





Commentaires

Par Yannick David le samedi 17 juillet 2021 à 13:52

Bravo Renna, ça n'a pas l'air de traîner !
Yannick.

Fil RSS des commentaires de cet article

Ecrire un commentaire




Quelle est le premier caractère du mot gv5iydwp ?  :